TYPO3 Surfcamp 2024

Auteurs :  Lisa-Maria Schedlberger & Julia Gruber
Traduit par : Léo - W-Seils

Lire l’article complet en version originale

Les jeunes développeuses Lisa-Maria Schedlberger et Julia Gruber partagent leur expérience de détente au soleil au TYPO3 Surfcamp.

TYPO3 Surfcamp est une forme de formation assez unique qui se distingue des conférences et séminaires de développement web habituels. Nous avons passé une semaine à Fuerteventura avec 30 autres jeunes développeurs venus de neuf pays d'Europe. Nous avons tous apprécié l'opportunité de faire connaissance avec la communauté TYPO3, de plonger dans le monde du surf et, plus important encore, de contribuer activement à une future fonctionnalité de TYPO3 v13.

Codage au paradis / Réflexion sur les "Sets"

Les mentors et les participants sont arrivés le samedi après-midi et les activités ont démarré juste après le petit-déjeuner du dimanche. Nous avons été divisés en six groupes et avons reçu la tâche suivante :

Créer une nouvelle fonctionnalité dans TYPO3 v13.1 appelée Site sets. La fonctionnalité doit être installée dans la configuration existante de TYPO3, et doit pouvoir être ajustée aux besoins de l'utilisateur et aux préférences de conception avec un minimum d'effort.

Chaque groupe s'est attaqué à un thème fondamentalement différent, couvrant un large éventail de "sets" destinés à des pages d'atterrissage, des portfolios, des sites web pour des restaurants, des clubs de sport et des entreprises, ainsi qu'un intranet pour des institutions publiques.

Une fois regroupés, nous nous sommes directement mis au travail. Chaque groupe s'est vu attribuer un mentor qui nous a soutenus tout au long du processus et a répondu à nos nombreuses questions. Nous avons commencé par recueillir les besoins spécifiques des utilisateurs et par organiser une session de planification intensive avant de commencer à coder. Nous avons présenté nos progrès chaque soir lors d'une séance plénière, au cours de laquelle nous avons pu échanger des informations ou aborder des questions spécifiques. Il était fascinant de voir à quel point les approches étaient différentes d'un groupe à l'autre, ce sur quoi ils se concentraient et la rapidité avec laquelle les projets évoluaient chaque jour.

Nous avons dû relever certains défis pour travailler en équipe. Il y avait des barrières linguistiques et différents niveaux de connaissance et d'expérience de TYPO3. Nous avions également des approches différentes basées sur la façon dont nous travaillons habituellement dans nos emplois de jour.  Cependant, nous avons vite réalisé que le fait de travailler intensivement sur un projet avec un objectif commun permet à une équipe de se souder rapidement. Les mentors ont joué un rôle important dans ce processus. Ce projet a été une expérience très excitante car beaucoup d'entre nous n'ont pas l'occasion de travailler au sein d'une équipe internationale dans leur propre entreprise.

Surfer sur les vagues plutôt que sur le web

Le matin, du lundi au mercredi, nous avons été autorisés à troquer nos ordinateurs portables contre des planches de surf et à prouver nos talents de surfeurs. Ce qui ne semblait pas si difficile en théorie s'est avéré être un véritable défi sur l'eau. Le surf nous a également permis de comprendre pourquoi Fuerteventura est surnommée "l'île des vents forts". Cependant, nous avons rapidement célébré nos petits succès et réussi à surfer sur quelques vagues. Nous aimerions remercier NALU Surf, l'école de surf qui a soutenu l'équipe d'organisation en partageant des idées d'activités à Fuerteventura. NALU Surf nous a motivés à donner le meilleur de nous-mêmes dans le surf et à ne pas nous décourager si une vague était trop grosse ou nous dépassait complètement.

Le travail d'abord, le plaisir ensuite

Après avoir passé la journée à surfer et à coder, nous avons passé de nombreuses soirées à organiser des activités sociales. Nous avons eu l'occasion de faire connaissance avec la communauté TYPO3 et les participants au Surfcamp au-delà des frontières, puisque les participants venaient au total de neuf pays différents. Le mardi soir, nous avons passé du temps dans un sanctuaire appelé AMICAB à Fuerteventura. Nous y avons bu quelques verres et écouté de la musique de DJ en regardant le coucher de soleil. Mercredi soir, nous avons testé nos connaissances générales dans un jeu de Jeopardy, qui comprenait des catégories telles que "Histoire de TYPO3" et "Facile mais méchant - IT". Jeudi soir, nous avons passé la soirée à la plage pour regarder le coucher de soleil directement depuis la mer et trinquer avec une bière à l'avancement de nos projets.

"La Pardey" à La Pared

Le vendredi, toutes les équipes ont travaillé intensément dans le but de tirer le meilleur de la dernière journée pour la présentation du soir. Nous voulions tous montrer ce qu'une équipe diversifiée, qui ne s'était rencontrée que quelques jours auparavant, pouvait réaliser en une semaine. Les résultats ont été impressionnants. Bien que certains projets aient encore besoin d'être peaufinés, à la fin de la semaine, nous avions six "sets" différents qui répondaient à l'objectif. Ils pouvaient fournir le cadre de base d'un site web final grâce à l'installation dans TYPO3, et pouvaient être utilisés et déployés avec peu d'ajustements. Nous avons célébré notre succès par une "fête de rue" typiquement canarienne dans la petite ville de La Pared, à l'ouest de Fuerteventura. Le café à côté de notre hôtel a été transformé en bar extérieur avec un DJ pour la soirée, et TYPO3 s'est occupé des boissons pour la célébration. Quelle merveilleuse façon de passer la dernière soirée ensemble !

L'Open Source et la communauté qui l’anime

Samedi, nous avons eu du mal à croire à la rapidité avec laquelle le temps s'était écoulé alors que nous nous réunissions pour réfléchir à ce que nous avions appris. Nous avons discuté activement de ce qui s'était particulièrement bien passé cette semaine-là et de ce que nous aurions souhaité voir différent. Le Surfcamp TYPO3 étant une expérience, personne ne savait vraiment comment les équipes et les projets allaient se développer, et les mentors étaient très désireux d'entendre nos commentaires. Plus tard, nous avons eu une session avec Benni Mack et Andreas Kienast intitulée "How can I contribute to the TYPO3 Core", au cours de laquelle nous avons appris étape par étape à contribuer activement et à nous engager en tant que contributeur.

Les logiciels open source vivent grâce aux personnes qui y contribuent activement. Il est donc important de participer activement à la communauté. Cela implique de se connecter au-delà des frontières, d'échanger des idées sur différents sujets et d'apprendre à contribuer au projet. Ce fut un plaisir de rencontrer les personnes derrière TYPO3 et de faire partie de cette communauté unique !

Merci TYPO3, merci Fuerteventura

Après une semaine intense, remplie de travail et un cours de surf qui a comporté quelques "cycles de lavage", nous pouvons dire que l'expérience du Surfcamp TYPO3 a été un succès complet. L'occasion unique de rencontrer tant de jeunes développeurs et de mentors (les "anciens") dans un endroit magnifique comme Fuerteventura a été une expérience merveilleuse pour tout le monde. Nous nous souviendrons tous affectueusement de ce camp, nous sommes fiers de nos résultats et nous avons hâte d'utiliser activement les "sets" que nous avons développés dans la v13 dans notre travail quotidien.

Nous tenons à remercier nos mentors Olly Hader, Benjamin Kott, Benjamin Franzke, Benni Mack, Susi Moog et Andreas Kienast pour nous avoir guidés tout au long du processus. Et bien sûr, nous remercions tout particulièrement Carsten Siewert, Benni Mack et Susi Moog, qui ont été les principaux responsables de l'organisation de cet événement, ainsi que l'ensemble de l'association TYPO3 pour cet événement. Merci également à tous les mentors qui nous ont soutenus si vigoureusement dans ce processus.

Commentaires

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

* These fields are required

Do you want to publish
a guest blog post?

 

Contact us

Do you want to publish
your own case study?

 

Get in touch